L’arche des déesses noires

Et ils l’appelèrent “Le calice de la transe”…

 

Tu marche dans le couloir

Vers l’arche des déesses noires,

Tu laisse glisser ton ombre

Vers l’enveloppe sombre,

Ton esprit sans panique

Rejoint les Ardenique,

 

Ici tu oublie tout

La torture, la souffrance,

Ici tu oublie tout,

La vie, l’indifférence,

 

Dans le château perdu

Des rhapsodies déchues,

Sous les yeux où tu pense

Avec ta reine en transe,

Tu touche les maudites

Sous les arches interdites,

 

Ici tu oublie tout

Les gouffres, les sentences,

Ici tu oublie tout

Les affres, l’inconscience,

 

Derrière l’autre miroir

Passe un papillon noir,

Ta vie est translucide

Il faut que tu décide,

 

Tu danse dans la liesse

La mort et la détresse,

Tu éteins la lumière

Et tu oublie la terre,

Comme  un ange halluciné

Comme un ange libéré,

 

Vas-y bébé fais la sauter,

C’est la loi c’est plus un choix.…

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

6 156 119 580 207 157 310 796 674 288 400 203 776

combinaisons de lettres avec l’alphabet:

Mot français le plus long, cinquante lettres :

Aminométhylpyrimidinylhydroxyéthylméthylthiazolium:

corps chimique dont la forme chlorure est la vitamine B1.

Falcar

Alors que la première, tombée à coté de la voiture, me répétait comme un mantra pendant que je la poignardais furieusement dans le ventre «  – Qu’est-ce que tu fais ?

Rio Café

C’t’un petit rade qui paye pas de mine

Mais on y boit de la bonne bibine,

Ça s’appelle le Rio Café,

Et c’est un peu trop allumé,

Si bien qu’un soir dans ce boui-boui

Il a pété les plombs p’tit Louis !

Rav’olution

Rav’olution:

si rien n’arrête un peuple qui danse,

alors rien n’arrête un teufeur qui lutte !…

L’empreinte sanglante

Il y a un siècle et demi, un auteur anonyme Américain à lancé un défi aux écrivains mondiaux d’inventer une petite histoire, nouvelle…etc…avec ce sujet:

“L’empreinte sanglante d’un pied nu, la suivre le long d’une rue…”

Raphaël Cardetti (Auteur), Maxime Chattam (Auteur), Olivier Descosse (Auteur), Eric Giacometti (Auteur), Franck Thilliez (Auteur), Laurent Scalese (Auteur), Karine Giebel (Auteur), Jacques Raven (Auteur) ont relevé le défi:

https://amzn.to/2wUlHvN…

Sakou, Coumba et le petit village de France (fiction)

Il était une fois, dans un petit hameau du centre de la France, des villageois qui furent bien ennuyés quand le dernier commerce du bourg, la boulangerie, ferma.

Recette de La morale en 4 étapes simples

Les ingrédients:

  1. Votre morale religieuse, politique, philosophique…
  2. Un bout de papier
  3. Votre trou du cul
  4. Une motte de beurre

La recette en 4 étapes simples:

  1. Ecrivez votre morale sur le bout de papier
  2. Faites en une boulette
  3. Mélangez là avec le beurre
  4. Carrez vous ce papier au fond du trou du cul !

Vide

Vous ne me croirez sans doutes pas, mais j’ai su, dès que j’ai fermé les yeux, que ça allait dérailler.

L’anéantiser

Ils détruisent ce qu’elles représentent à leurs yeux.

Le destin

– Chloé dépêche toi c’est l’heure, tu va être en retard

– J’arrive maman

– Allez bouge toi, il est presque 8 heures, tu va être en retard à l’école

– Oh ça va j’arrive

– T’as pris ton cahier rouge ?

I…..

Je l’ai vu la 1ère fois chez un ami à moi. Seule. Je l’ai remarqué forcement, je les remarquent toutes.

Train-train

Les trains sont des endroits à part,

ils sont le purgatoire entre deux points :

le départ et l’arrivée.

Tête

Nous sommes ici, il est maintenant. Quelque fois, il arrive que certaines et certains aient des décès … étranges et brutaux !

Le trophée

Il n’emporte rien. Ça m’a étonné. Ils emportent tous quelque chose.

C……

Je suis rentré chez elle. Une nuit. Entre 3 et 4 heures. Je suis passé devant chez elle, sans idées préconçues.

Hypnose

Les rues sont froides

Et désertent son âme,

Où seul le pouvoir de

Glisse comme une lame,

 

Seul le vent est libre

Échappé de son livre,

Son sang est l’équilibre

Elle veut vivre, elle est ivre,

 

La vie est une absurdité

Un labyrinthe cloîtré,

Ce pouvoir qui tue

Impossible refus,

 

Pellicule d’épiderme

Sa peau est l’expression,

Cinq comme le germe

Ils sont réalisations,

 

Elle est l’art de la mort

L’art triste du passage,

Son corps est un support

Et son âme un message,

 

La vie est une absurdité

Un labyrinthe cloîtré,

Ce pouvoir qui tue

Impossible refus,

 

Parfaite adéquation

De ce qu’est vouloir,

Parfaite appréhension

De ce qu’est pouvoir.

Son kamasutra morbide

21 février 1989 – Sète

Ce n’est que des poupées. Seulement des poupées.

Merci Jim

La ville dort

Et les enfants malheureux

Errent avec des gangs d’animaux.

Virginie

Il leurs met un coussin sur le ventre et il les rhabillent. Il pense qu’elles sont enceintes.

© 2020 . Thème: Garfunkel - Anders Norén. Webdesign et mise en ligne: Station-Mars. Satellisé par: Wordpress.com.