Esther parle aux esprits comme nous pourrions discuter vous et moi, mais parfois c’est les esprits qui veulent lui parler, et elle à sacrément intérêt à écouter, sinon ils se vexent, et un esprit vexé, c’est quelque chose ! Planquez les gosses !

Esther avait prévu que la séance débuterait à 14 heures. Après qu’elle eu mangée, bue son café et fumée son joint en regardant « Il est midi connasse », une série loufoque qui la faisait bien marrer. Elle fait ce qu’elle peut la pauvresse. Donc 13h45 sonnant, l’esprit de Chelsy se ramène. « – C’était prévu, aucun souci, restez calme, rasseyez vous, c’était prévu, il n’y absolument aucun souci, aucun danger, regardez, elle est gentille Chelsy… ». Pour des raisons techniques de décapitation expresse, le speaker, Roy Pinto, ne finira pas l’histoire avec nous. Le pauvre homme a perdu la tête. Bien, sur ces innommables conneries pour combler cette histoire débile, reprenons donc le cours de ce récit. Esther était en train de baver en s’endormant devant donc, « il est midi connasse », et l’esprit de Chelsy avait finit par trouver le Graal : la weed. Ne me demandez pas comment un esprit fume, je n’en sait fichtrement rien, et comme je ne suis pas Philip K.Dick, je m’excuse, mais mon imagination ne me donne pas d’idée. Donc Chelsy, du moins ce qu’il en restait, se mit à fumer la weed, dans le bang. Donc résumons :

Une médium larvaire, Esther

Un esprit taré, Chelsy

De la weed

Un bang

Chelsy fume un bang

Ce qui va suivre ne doit pas être lu par les esprits aussi étroits que leur trous de balles, ni par des pleutres maladifs, ni par les âmes sensibles aux charmes des craquettes. Vous voulez savoir ce que ça fait un esprit d’une fille de 17 ans qui s’est pendue dans sa chambre qui fait un bang de weed ? Demandez à Esther.

– Qu’est ce qu’il y a ?

– Elle t’as fait quoi Chelsy ?

– Ça te regarde pas, ni toi, ni eux, connard d’enculé de pervers

– Elle t’as fait un cunni ?

– Putain mais arrête espèce de vieux dégueulasse, ça te regarde ?

– Je suis ton écrivain, si j’ai envie j’écris une histoire de cul où elle te fait des trucs que t’as même jamais imaginée

– Alors ça, ça m’étonnerait

– Comment ça ?

– Vu que c’est toi qui écrit ce que je dois imaginer, tu sais aussi bien que moi qu’il n’y a aucunes limites. Aucunes.

– Donc elle t’as fait un cunni ?

– Tu as envie qu’elle m’ait fait ça ?

– Oui

– Alors oui, elle l’a fait.

Voilà ce que fait l’esprit d’une fille de 17 ans qui s’est pendue dans sa chambre qui fait un bang de weed.

Share Button