Marie-Jeanne est une fieffée salope. Elle t’aime à l’extérieur, et te hait à l’intérieur. C’est un diamant noir. Celui qui ne brille qu’au plus profond de ton cerveau. THC, t’es hors contrôle, CBD, c’est bien dément. Qui est-il celui que Marie-Jeanne ramène ? Elle seule le sait, et ne me le dira pas. Quand Marine-Jeanne s’en va, il part aussi. Quand elle revient, il revient. Il est comme sa transposition, la note qui sort du solfège. Ils sont devenus indissociables. L’Une ne va plus sans l’Autre, et l’Autre sans l’Une. Il y a des lunes sans l’Une et l’Autre, et parfois l’Une et l’Autre sans lunes. L’Une et l’Autre sont mes amants mentaux, ils me baisent le cerveau, sodomisent mon âme, j’avale leur semence cannabique. C’est un orgasme cervical, physique et mental. Avec l’Une et l’Autre il n’y a plus de règles, ils ne sont pas le bien et le mal, ils sont les deux ensembles, liés indéfectiblement en leur hôte, Moi. Moi, l’Une et l’Autre finissons dans un mix orgiaque, où ne faisons plus qu’un. Nous ne pouvons plus dissocier qui nous sommes respectivement, nous sommes le Un, nous dépassons le mélange pour arriver à l’unité, autre chose, quelque chose de différent, quelqu’un de différent qui accède à la réalité : Lui.

Share Button