(MAJ : article écrit le 22 mars 2017, au 11 juin 2019, je n’ai pas repris le tabac)

J’ai tiré ma 1ère bouffée de cigarette alors que j’avais environ 11 ans. Mon père fumait des Gauloises Brunes filtres, et lorsqu’il laissait une demi-cigarette dans le cendrier, je n’attendais qu’une chose : que mes parents me laissent seul à la maison pour la fumer. Ensuite, je me suis mis à fumer, à partir donc de vers 11 ans, à l’occasion, puis vers 14 ans, je me suis mis à fumer tous les jours quotidiennement. À cette époque, même si les dangers du tabac étaient déjà bien connus, ce n’était pas comme aujourd’hui : la publicité était permise, nous pouvions fumer dans les lieux publics, la vente n’était pas vraiment interdite aux mineurs ou tout du moins très tolérée, et le prix n’était pas le même : le premier paquet de cigarettes que j’ai acheté, des Gauloises Blondes, coûtait 7,70 francs, soit environ 1,20 euros d’aujourd’hui. Actuellement le prix du paquet de Gauloises Blondes est de 6,70 euros, soit 550% de plus !!! J’ai 43 ans, cela fait donc grosso-modo 30 ans que je fume. Je connais les problèmes du tabac puisque je les vis : souffle (très) court, dents très abîmées et jaunies que j’ai du faire refaire entièrement à 39 ans pour un coût exorbitant, quasiment plus de goût des aliments, vue en baisse, peau sèche, mauvaise haleine, murs de chez moi gris, odeurs infectes…etc, etc, etc.

Il faut savoir également que depuis quelques années, la qualité du tabac à été extrêmement réduite. N’importe quel fumeur depuis relativement longtemps vous le confirmera : le goût est devenu beaucoup plus fort et mauvais, l’odeur est de plus en plus désagréable, le papier a un goût de javel et les filtres ne filtrent plus grand-chose. Et ceci est commun aussi bien aux cigarettes manufacturées que au tabac à rouler, encore plus « pourri », passez moi le terme.

Le tabac c’est tabou, on en viendra tous à bout

Bref, est arrivé un moment où j’ai fini par me dire «  – Il faut absolument que j’arrête maintenant avant qu’il ne soit trop tard. ». Ce moment, je ne vais pas y aller par quatre chemins, s’est produit il y a environ 3 semaines. Un matin, alors que je venais de me lever, j’avais une très forte douleur au ventre aux niveaux des poumons. Difficulté à respirer, nausée, glaires dans la bouche, et ce qui devait arriver arriva : j’ai craché du sang, beaucoup. Ce fut un choc. J’ai su que si je n’arrêtais pas de fumer tout de suite, je n’y survivrais pas. Car c’est bien de cela qu’il s’agit avec le tabac : vivre ou en mourir. Et moi j’ai décidé que à 43 ans, le temps de ma fin n’était pas encore venue. Donc j’ai pris une radicale décision : il fallait absolument que j’arrête de fumer. J’y ai réfléchi, tourné le problème dans tout les sens. Cela m’angoissait, car ce n’est pas facile de se passer de quelque chose d’aussi quotidien et intégré dans votre vie que le tabac, et parait-il que arrêter de fumer, ça fait mal, aussi bien physiquement que psychologiquement. Au bout de 3 semaines d’intenses réflexions, j’ai trouvé quelque chose : la cigarette électronique. Je vous le dit tout de suite : nous sommes le mercredi 22 mars 2017, j’ai commencé ma cigarette électronique le samedi 18 mars 2017, donc 5 jours, ET JE N’AI PAS RETOUCHÉ UNE SEULE CIGARETTE CLASSIQUE.

Au niveau physique :

Je ne ressens aucuns manques

Je ne crache plus de sang

En seulement 5 jours je sens mon souffle revenir

Je ne suis pas énervé

Je n’ai plus de « pâté » dans la bouche le matin

J’ai déjà meilleure haleine (j’ai demandé autour de moi)

Je sens mieux le goût des aliments

J’ai faim, plus que d’habitude, mais c’est maîtrisable

J’ai un léger mal de dos que j’impute au sevrage, étant donné que je n’ai jamais eu de mal de dos

Au niveau psychologique :

Je ne ressens pas de tristesse particulière

Je n’ai aucun état confusionnel

Je n’ai pas de nostalgie du tabac (état souvent présent chez les toxicomanes en sevrages)

J’ai encore une légère boule au ventre quand je me vois loin sans tabac

J’ai une légère angoisse quand j’éteins ma lumière le soir en pensant que le lendemain je n’aurais pas de tabac au réveil

Au niveau environnement :

Plus d’odeur infecte de tabac chez moi

Plus de cendriers

Plus d’affolement à chercher paquets, briquets, feuilles… en partant

Budget divisé par plus de 10 !!!

Le vendredi 17 mars 2017 au soir, avant de me coucher, j’ai fumé une cigarette (bonjour la saleté niveau respiration avant d’aller au lit, soit dit en passant…). La dernière qu’il me restait, et la dernière tout court, même si en réalité, je ne le savais pas encore. J’avais, quelques jours avant, reçu ma Cigma Vape et mon e-liquide. Je les avait laissés de coté en attendant le bon moment pour me lancer. Le samedi matin je me lève, et donc, plus de cigarettes. « – Voilà la bonne occasion pour tester ma cigarette électronique » me dis-je. Donc je prépare ma Cigma Vape et sort mon chien. Mon habitude était de fumer ma première cigarette à l’extérieur, après mon breakfast, en sortant mon chien. Donc une fois dehors, je tire ma première bouffée de e-liquide. Quel choc ! C’est juste excellent ! Le goût est nickel, ce n’est pas plus fort qu’une cigarette normale, c’est à peine plus lourd qu’une cigarette classique et en plus, c’est joli. J’ai su à cet instant que j’avais fait le bon choix et que je venais probablement d’arrêter de fumer sans même m’en rendre compte, car j’avais bel et bien prévu d’aller acheter du tabac. C’est là, selon moi, la clé pour l’arrêt du tabac : ne pas se dire, jamais, j’arrête de fumer. Avec la cigarette électronique, le processus est totalement et absolument transparent. Je n’ai nullement l’impression d’avoir arrêter de fumer. Hormis les quelques petits désagréments que j’ai expliqué plus haut, c’est juste bluffant. En ce qui me concerne, je ne travaille pas le week-end, et il n’y pas de bureau de tabac dans mon village, le plus proche étant à environ 10 kilomètres. Je n’ai donc pas eu la tentation immédiate de m’y rendre. Comme je vous expliquais plus haut, avec le test de Horn qui a mesuré votre dépendance psychologique, vous pourrez choisir le moment, où, n’ayant plus de tabac classique, et une faible tentation de courir vous ruiner à en acheter, vous pourrez alors tester votre e-cigarette. Je vous conseille vraiment de ne pas cumuler e-liquide et tabac classique. Il n’y aucuns risques de surdosage, contrairement par exemple aux patchs où il est conseillé de ne pas fumer en même temps que vous en portez, mais c’est important pour remplacer totalement le tabac classique.

La dernière chose, qui est disons la cerise sur la gâteau, est le budget, je vous le donne en mille sans plus de commentaires : j’ai acheté 2 Cigma Vape pour 24€ et 50ml de liquide pour 11€. Soit en tout 35€. Le tabac à rouler que je fumais venait de passer à 8,80€, plus les 2 paquets de feuilles 2,60€, plus le paquet de filtres 2,40€, soit en tout : 13,80€ (au 17/03/2017). Il me fallait ça une fois par semaine. Avec le e-liquide, j’ai, en 6 jours utilisé environ 8ml de liquide soit environ 1,80€ pour quasi une semaine !!! Pour le coût de la Cigma Vape, ce sera amorti en 2 semaines !!! Et au final, cela va me coûter 750 % de moins par semaine !!! Je vous laisse seul juge !!!

Vous êtes maintenant décidé à tester la cigarette électronique ? Donc passons à la suite.

La cigarette électronique, qu’est-ce que c’est ?

Cigarette électronique Cigma Vape

Il existe deux sortes de cigarettes électroniques : la rechargeable, où vous choisissez votre e-liquide, et la jetable. En ce qui me concerne, j’ai choisi la rechargeable Cigma Vape. C’est plus écolo, et au final, cela revient moins cher. Voici une présentation vidéo de cette e-cigarette :

Comme vous pouvez le constater, c’est extrêmement simple et cela ressemble à une vraie cigarette. Nous ne sommes plus à l’époque des énormes inhalateurs horriblement moches. Vous rechargez votre Cigma sur une prise USB. La cigarette ne chauffe pas pendant l’utilisation, ne présente aucun risque de brûlure (il n’y a aucunes combustions) et le réservoir est d’une totale simplicité à remplir. Il n’y a aucuns boutons sur la Cigma Vape : tirez sur le filtre comme une cigarette classique et c’est tout. Plus besoin de cendriers, ni de briquets. Vous recevrez vos Cigma Vape dans un joli paquet qui vous rappellera les anciens P4 (ça parlera aux anciens…) et qui contiendra vos e-cigarettes et votre chargeur USB :

Cigma Vape double kit

Cette e-cigarette n’est pas fragile, elle est composée d’un métal très agréable à tenir en mains. L’embout s’éclaire pour donner l’impression d’une vraie cigarette mais ne chauffe pas. Aucuns risques de brûlure et sécurité ultra-renforcée comparé à une cigarette classique.

Si vous êtes décidé à commander votre e-cigarette Cigma Vape et à vivre plus longtemps : cliquez ici

Share Button